Accueil Les chroniques de Xian Chronique de Xian n°13 : Victoire par la paix
Chronique de Xian n°13 : Victoire par la paix PDF Imprimer Envoyer
Note des utilisateurs: / 0
MauvaisTrès bien 
Partager sur FaceBook
29 juin 2004 : CHRONIQUE N° 13 : Victoire par la paix

Juger et critiquer l’idéal des autres empêche l’accessibilité à la sérénité indispensable à une vie heureuse.

Une vie heureuse est un idéal de paix et d’existence dont le sens n’est pas identique pour tous, l’admettre est une forme d’intelligence et savoir aussi que certains pourraient vouloir nous contraindre à leurs conceptions est une notion de sagesse. Il importe donc de comprendre, admettre et réaliser l’adage latin "si vis pacem para bellum". On hésitera toujours à tenter de forcer un homme fort.

Le monde évolue et les choses changent, les époques passent, les hommes restent presque immuables, semblables aujourd’hui à ce qu’ils étaient au fond des cavernes. Le maître de Jiu-Jitsu découvre en son art le bonheur de vivre, s’il veut le communiquer aux autres, souvent il ne pourra empêcher la violence, c’est le paradoxe ultime, comment prôner la paix, la donner, sans blesser, diriger, ordonner.

Sans doute celui qui récemment a approché le plus la voie est Morihei Ueshiba, parti du jiu-jitsu guerrier, martial, vers l’harmonie des âmes et des cœurs. Le chemin est long et difficile.

En Occident, peu sont convaincus du bien fondé de l’esprit de paix des maîtres de Jiu-Jitsu dont la communication ne semble intéresser personne.

Evoqués partout, les mots paix et amour sont aujourd’hui vidés de leur sens, l’humanité s’éloignerait-elle des vérités menant au bonheur, l’humanité a-t-elle peur de découvrir la paisibilité ?

La guerre est un principe régénérateur de civilisation et la paix un espoir caressé.

Par le biais de notre discipline, sportive ou profondément spirituelle, allons vers cette paix, forts de nos gestes martiaux qui renversent les obstacles devant nous... chacun sur notre sentier, chemin,voie, poursuivons chaque jour cet effort de dominer le mal pour accéder au bien. Entraînons notre corps et notre esprit, vivons debout comme des hommes, en paix, sans connaître la peur du combat.

Xian.