Accueil Les Katas Le Nage No Kata
Nage No Kata PDF Imprimer Envoyer
Partager sur FaceBook
C'est la forme des projections

 

 Chaque série est composée de 3 mouvements qui s'exécutent à droite et à gauche. Chaque mouvement se démontre sur trois pas. Les déplacements s'effectuent d'une façon particulière. Lors de l'exécution des mouvements à droite, le pied droit est toujours devant, à gauche c'est l'inverse. Les déplacements se font en faisant glisser les pieds sur le tatami.

Cérémonial d'ouverture :

UKE à gauche de JOSEKI et TORI à droite de JOSEKI se font face à une distance de 6 mètres.

TORI et UKE saluent JOSEKI en RITSU REI (salut debout) puis se font face et se saluent en ZAREI (salut à genou).

Ouverture du KATA en avançant d'un pas (gauche, droite) et en écartant légèrement les jambes ( ouverture des épaules).

Les deux partenaires avancent l'un vers l'autre en partant du pied gauche.

Préambule : la saisie de la garde se fait simultanément, il suffit de s'observer dans les yeux pour créer la synchronisation de la saisie.
Le travail des deux partenaires doit toujours se faire avec une certaine tension au niveau du dos.
Tori a toujours l'initiative du déplacement. C'est lui qui entraîne UKE dans son déplacement. Si TORI cesse sa traction, UKE s'arrête.
Dans toutes les techniques, UKE ne veux pas chuter.
Dans toutes les techniques, le déséquilibre est obtenu par un transfert du poids de TORI, les bras étant la liaison entre les deux partenaires."

 

1er série : les techniques de bras

UKI-OTOSHI

Pour TORI : Les deux premiers pas sont normaux, le troisième est plus long afin de pouvoir entraîner UKE dans la chute avec toute la masse du corps en se renversant. Les bras ne sont que le prolongement de la force du corps et servent au guidage du corps du partenaire. Les orteils de la jambe arrière sont en position de travail, en flexion. Otoshi signifie: renversement de son corps en abaissant le centre de gravité, ce qui permet la projection d'uke.Le déséquilibre dans le sens de la projection n'est pas une faute.

Juste avant d'être projeté, uke prend une attitude modérément défensive en essayant d'arracher son bras pour éviter la chute sans aller jusqu'au bout de sa défense et en tournant la tête dans un mouvement naturel.

Educatif: travail sur un, deux ou trois pas à droite et à gauche en insisitant sur le travail de TORI qui doit exécuter la traction en même temps qu'il descend à genou et sur le travail d'UKE qui doit avoir une défense modérée en raidissant le dos et en montrant qu'il tente d'arracher la saisie en tournant la tête.

IPPON-SEOÏ-NAGE


Pour UKE : Déplacement sur deux pas. Premier pas en armant son poing au-dessus de la tête avec jambe opposée avancée, et deuxième pas en frappant le sommet du crâne (uchi oroshi), dans une posture de force, jambe d'attaque avancée, celle étant en retrait, pied à plat. Les deux jambes sont écartées de la largeur des épaules, en aucun cas les pieds ne doivent se trouver en ligne. Frappe de haut en bas sur le sommet de la tête. Avancée du pied arrière lors du déséquilibre et attitude défensive par raidissement du dos et pose de sa main sur le bas du dos de tori pour éviter la chute et en tournant la tête.

Pour TORI : pas de blocage du bras, il s'agit d'une esquive en TAI SABAKI. la direction de projection peu varier en fonction de la réaction de UKE. Lorsqu'UKE arme son bras au premier pas, tori doit presqu'en même temps avancer sa jambe devant le pied reculé de UKE et esquisser une parade main haute. Il suffit d'observer son partenaire pour deviner l'attaque. Ensuite il exécute ippon seoi en se servant de la masse de son corps pour amener le partenaire en déséquilibre sans saisie de la manche, dans sa forme fondamentale, ses pieds étant à plat au sol.

Educatifs: travail de la simultanéité de l'attaque et de la défense en décomposant en trois temps: 1) UKE arme son bras au-dessus de la tête jambe opposée avancée, TORI avance la jambe du côté de l'attaque, son pied avant étant en place pour la technique, sa main en forme de parade haute. 2)UKE frappe sur le sommet du crâne, TORI fait tai sabaki, saisit la manche, déséquilibre UKE avec son corps et vient au contact ses pieds étant à plat. 3) projection d'UKE qui est en défense.

KATA-GURUMA

Pour UKE : toujours rester tonique du ventre, ne jamais se casser en deux. Lors du deuxième pas, lorsque TORI fait son changement de main, UKE vient saisir la manche de côté. Avant la projection uke adopte une attitude modérément défensive en raidissant le dos et en posant sa main sur le dos, sa tête tourne pour simuler une tentative d'arrachement de la saisie. Sa jambe arrière vient se positionner à côté de l'autre sous la traction du partenaire. Lorqu'il est chargé, il se raidi sur les épaules de TORI afin de faciliter le travail de celui-ci.

Pour TORI : Placement de la main à l'intérieure du bras au 2ème pas. Au troisième pas, déséquilibrer avec tout le corps, les bras n'étant que la liaison entre le partenaire et le corps, la masse du corps servant à amener le partenaire en déséquilibre. Quand le déséquilibre est obtenu, les bras maintiennent l'action, les jambes fléchissent et la tête vient se positionner près de la hanche. La main vient autour de la jambe par l'intérieur sans la saisir. Lors du chargement du partenaire, la tête se relève pour éviter des contraintes pour le dos. La projection se fait dans la continuité en rapprochant la jambe sans joindre les pieds.

Educatifs: travail sur le dernier pas de l'amenée en déséquilibre par la traction avec tout le corps pour TORI, alors que UKE travaille sa tentative de défense par le placement de sa main dans le dos, le raidissement de son dos et la tentative modérée d'arrachement de la saisie en tournant la tête.

2eme série : les techniques de hanche


UKI-GOSHI


Pour UKE : L'attaque est similaire à celle de ippon seoi nage. Lorsque tori ""aspire"" uke, celui-ci se met en opposition en tournant la tête et en raidissant le dos en pivotant dans l'idée d'arracher la prise, rapproche la jambe arrière sous la traction de TORI et se trouve en position de déséquilibre total avant.

Pour TORI : Avancer en même temps que UKE, gauche, droite, gauche, le mouvement s'effectue à gauche en premier. TORI vient poser le pied d'appui au milieu de ceux d'UKE, embrasse largement au niveau de la ceinture, sa main revenant presque jusqu'au noeud de la ceinture, puis en pliant sa jambe d'appui, ramène légèrement l'autre jambe et vient ""aspirer"" UKE en tirant d'un coté sur la manche et en poussant dans le dos avec sa main. Lorsque UKE est en contact, il se penche vers sa jambe avant pour faire la projection.

Educatifs: travail sur deux pas où TORI cherche à trouver le placement correct qui va permettre la projection en uki goshi et non pas en o goshi, travail de la défense pour UKE.

HARAÏ-GOSHI

Pour TORI, au deuxième pas, sa main vient se poser sur l'omoplate d'UKE sans saisir le judogi,et sans tourner le pied. Le 3ème pas est un peu plus court, le pied qui traîne vient se placer perpendiculaire à l'axe du kata, il n'y a pas de contact, ensuite tori amène UKE en déséquilibre à côté de lui jusqu'à un point de flottement où il balaye la jambe d'uke. Ce n'est pas un fauchage de la jambe, mais un balayage avec le côté de la jambe et non l'arrière. TORI est placé perpendiculairement à UKE. Lors de la projection, la pointe du pied doit être en extension.

Encore une fois uke adopte une attitude de défense en s'opposant modérement à la chute en tournant la tête, raidissant le dos et en essayant d'arracher la saisie.

Educatifs: travail sur le troisième pas où TORI va amener doucement UKE jusqu'à ce flottement où il va être possible d'effectuer un balayage avant que la jambe arrière n'arrive au niveau de celle avant.

TSURI-KOMI-GOSHI

Pour TORI : KUMI KATA normal lors de la prise de garde. La main glisse vers le haut du col dans le 1er pas, le pouce en haut à l'intérieur. Le troisième pas est beaucoup plus long et tori se sert de tout son poid pour amener uke en tirant pour montrer l'effet tsuri. Il n'y a pas de retour vers l'arrière, mais lors du dernier pas, la jambe revient en avant et le bras reste pratiquement tendu, se sont les jambes qui fléchissent la tête tourne et ne regarde surtout pas les pieds. Les jambes sont fléchies modérément tant qu'il n'y a pas de difficulté pour remonter et projeter.

Pour UKE : tentative de défense en raidissant le dos, en posant sa main dans le creux des reins et en tournant la tête pour tenter de se défaire de la saisie.

Educatifs: travail du transfert de masse pour amener le partenaire en déséquilibre en insistant sur le travail de tsuri qui peut se traduire par monter en tirant ou pêcher.

3eme série : les techniques de jambes

OKURI-ASHI-BARAÏ

Pour TORI : Action de la main qui saisit la manche pour provoquer le délacement. Tori se déplace sur la même ligne les deux premiers pas et au troisième pas, TORI se rapproche de UKE pour venir placer sa jambe d'appui fléchie entre celles d'UKE ou devant suivant la longueur de segments, afin de disposer de suffisamment de puissance pour balayer le partenaire.

UKE se défend en regardant ses pieds du côté du balayage au troisième pas en tournant son corps pour se retrouver sur la pointe des pieds.

Educatifs: pour TORI la travail du placement correct lors du troisième pas, jambe d'appui fléchie à l'intérieur ou devant UKE, pour ce dernier, travail de la défense en tournant tout le corps, la tête regardant les pieds.

SASAE-TSURI-KOMI-ASHI

Pour TORI : à la fin du deuxième pas, son pied se décale vers l'extérieur en tirant uke à côté de lui très fort afin de provoquer une réaction de celui-ci, le troisième pas étant seulement un positionnement perpendiculaire du pied qui traîne afin d'avoir de bons appuis au sol. Il projette uke par barrage du pied avancé en renversant son poids de corps et termine en contrôlant en se tournant car il est entraîné par son action de contrôle.

UKE a une réaction à la pression de tori, se redresse et tente d'éviter la chute en raidissant le dos et en s'opposant à la traction de TORI, ce qui provoque sa chute.

Educatifs: travail pour TORI du déséquilibre avec le poids de son corps en tirant très fort à côté de soi, et en prenant de bons appuis avec le pied qui traîne, pour UKE, travail de l'opposition.

UCHI-MATA

La distance entre TORI et UKE est plus importante. TORI et UKE avancent simultanément le pied droit sans exagérer et tori saisit le haut du col le pouce à l'intérieur. Le déplacement se fait en glissant latéralement et sans temps d'arrêt à partir du moment où l'action a été déclanchée. TORI effectue 2 pas entiers plus un demi pas pour se replacer ou pas du tout. A chaque pas, uke doit se retrouver en déséquilibre.

Uke doit faire trois pas. Il cherche à chaque déplacement à retrouver une position de défense en se penchant en avant.

Educatifs: pour TORI, travail des déplacements avec traction maximale du bras qui est dans le col et travail des transferts de masse à chaque déplacement, en supprimant les temps d'arrêt. UKE travaille son opposition à chaque pas en repoussant TORI

4eme série : les sutemi arrières

TOMOE-NAGE

TORI et UKE prennent leur garde jambes avancées, TORI pousse UKE en avançant la jambe avancée,. Au troisième pas, UKE réagit en repoussant TORI et en avançant la jambe arrière.

TORI fait un changement de pas, sa main passe à l'intérieur et il projette UKE.

UKE est toujours en opposition jusqu'au dernier pas où il repousse TORI.

Educatifs: pour TORI, travail du changement de garde et positionnement lors de la projection. UKE travail ses déplacements opposition et le dernier pas où il repousse TORI.

URA-NAGE

Attaque semblable aux attaques précédentes.

Pour UKE : Attaque habituelle sur le sommet de la tête.

Pour TORI : Esquive de la tête, jambe du côté de l'attaque vient se placer à côté de celle d'UKE tandis que le bras vient embrasser la ceinture. Ensuite l'autre jambe vient se placer sous le centre de gravité de TORI, tandis que l'autre main vient se plaquer sur le noeud de la ceinture. Les jambes sont fléchies, TORI devant s'effacer devant UKE. TORI projette en se laissant aller sur les épaules, son dos ne touchant pas encore le sol.

UKE se défend en raidissant le dos et avant d'être projeté, il vient repousser TORI en appuyant des deux mains sur les épaules.

Educatifs: travail du placement pour TORI seul d'abord, puis à deux.

Travail de l'attaque pour UKE et de sa défense.

SUMI-GAESHI

Saisie de la garde, jambe avancée, en jigo tai, le buste droit, une main dans le dos sur l'omoplate et l'autre en saisie de la manche. Les deux partenaires ne doivent en aucun cas se redresser.

Le premier déplacement, à l'initiative de TORI qui se laisse aller en déséquilibre arrière, sa jambe reculant et en tournant la tête du côté de la jambe qui recule. Il se ropositionne ensuite face à UKE dans son déséquilibre et la projette en se laissant aller sur le dos.

UKE est toujours dans une attitude défensive.

Educatifs: les deux partenaires en opposition, ils se lâchent et se laissent aller dans une chute arrière.

5eme série : les sutemi latéraux

YOGO-GAKE

Pour UKE : Au 3ème pas, il adopte une attitude défensive en raidissant le dos, et en essayant d'arracher la saisie, il se redresse.

TORI sur le troisième pas amène UKE en déséquilibre avec le poids de son corps et poursuit à l'aide de son bras jusqu'au déséquilibre complet d'UKE, ensuite il fauche le pied d'appui en se lançant sur le côté.

Pour TORI: Action du bras de la manche importante. L'action des bras de TORI, amène UKE en déséquilibre sur son pied avancé, le poids du corps sur la partie extérieure du pied. Fauchage du pied d'appui.

YOKO-GURUMA

Pour UKE : Attaque idem à URA-NAGE, puis réaction en se décalant et en abaissant le bras d'attaque.

Pour TORI : Tentative de URA-NAGE, sur la réaction de UKE, changement de direction en engageant la jambe entre celles de UKE comme une liane et projection en roue en se jetant sur une épaule.

Educatifs: travail du positionnement de TORI et projection sur une épaule.

Pour UKE, travail de défense.

UKI-WAZA

Position de départ identique à celle de SUMI-GAESHI, le premier pas de déséquilibre est identique, mais UKE à une réaction et tente de se redresser. TORI doit alors changer de direction et projette de l'autre côté en barrant avec sa jambe, l'autre étant repliée, les deux formant un angle de 90°.

UKE travaille son opposition.

Educatifs: travail des déplacements et du barrage de la jambe.

 

Cérémonial de fermeture :

 

- Après avoir réajusté leurs KIMONOS, les deux partenaires se font face.

- Fermeture du KATA en reculant d'un pas en commençant par la jambe droite et en joignant les talons.

- TORI et UKE se saluent en ZAREI.

- Ils saluent JOSEKI en RITSU REI.

 

Précisions :

Après chaque série, TORI & UKE retournent à leur place respective pour se rhabiller en se tournant le dos. Puis ils se font face à nouveau.

Ils ne doivent jamais tourner le dos à JOSEKI.

LA VIDEO