Accueil L'avis d'experts L'avis de Guy Mennereau
L'avis de Guy Mennereau PDF Imprimer Envoyer
Note des utilisateurs: / 27
MauvaisTrès bien 
Partager sur FaceBook

Guy Mennereau, membre de la commission nationale de Jujitsu, Professeur à l'école française de judo jujitsu et arbitre mondial.

LEJUJITSU.NET : Pouvez-vous nous présenter brièvement votre parcours martial ?
Guy Mennereau : Je pratique le judo depuis près de 50 ans et le jujitsu depuis 20 ans. J'ai la particularité d'avoir pratiquer ou de pratiquer 12 arts martiaux et sports de combat: judo, jujitsu (français,japonais, allemand, anglais, kyusho-jitsu, tambo jutsu, karaté, boxe thai,chin na du shaolin, sambo, sytéma, jeet kun do, pancrace,kali, krav maga, , le kobutan, l'art de la cane et différents systèmes de self-défense à travers le monde, ce qui ne me donne aucune autorité particulière mais une certaine expérience qui me permet d'avoir une vision large des choses. J'enseigne le judo, le jujitsu et la self-défense dans un club de 700 licenciés.

LEJUJITSU.NET : Quel est votre avis sur l'aspect du jujitsu tel qu'il est dispensé par la FFJudo ?
Guy Mennereau : La FFJJ s'est beaucoup investie dans la diffusion du jujitsu en proposant de nombreux aspects du jujitsu à ses licenciés.

LEJUJITSU.NET : Etes vous pour ou contre la compétition en jujitsu ?
Guy Mennereau : Je suis pour à condition que l'on ne tombe pas dans la championnite aïgue.

LEJUJITSU.NET : L'aspect défense du jujitsu semble incontournable. Travailler la self-défense en kimono sur un tatami, n'est-ce pas inadapté ?
Guy Mennereau : Travailler la self-défense en kimono n'est pas inadapté mais insuffisant.Le jujitsu comme tous les arts martiaux et sport de combat contient un partie et une partie seulement de la self-défense. Se défendre assis sur une chaise, se faire étrangler avec un foulard, se retrouver la tête recouvert par une veste, être ceinture par 2 agresseurs ou attaqué par 3 agresseurs armés sont des situations de self-défense inusitées en jujitsu. Mais la commission nationale jujitsu se penche sur l'aspect self-défense et se propose de réaliser des documents vidéos de SD.

LEJUJITSU.NET : Le jujitsu est un art long d'apprentissage. Combien de temps faudra-t-il à un élève, en moyenne, pour savoir se défendre ?
Guy Mennereau : Cette question que les élèves et lesjournalistes nous posent tout le temps n'a pas de réponse mathématique.Une personne peut avoir pratiqué le jujitsu pendant 15 ans sans savoir se défendre. Certaines personnes sont de redoutables bagarreurs et n'ont jamais pratiqué le moindre sport de combat ou art martial.
Savoir se défendre contre une gifle d'un automobiliste énervé n'a rien avoir savoir se défendre contre un agresseur qui vous balance un déluge de coups ou un fou furieux armé d'un couteau.
Un judoka de 80 kilos habitué à la compétition aura plus de chance de s'en sortir qu'une jeune fille de 50 kilos pratiquant le jujitsu.

LEJUJITSU.NET : Quel est votre intérêt pour les autres écoles de jujitsu ?
Guy Mennereau : Je m'intéresse par goût et par nature à toutes les écoles; à l'étranger, principalement aux école japonaises pour la tradition, la culture et la technique et aux écoles allemandes pour leur formidable dynamisme, en France au taï- jutsu de M.Hernaez, au goshindo de M Sailly.
A noter qu'il existe en France comme dans d'autres pays des "maîtres" haut gradés qui sont des usurpateurs.Pas facile pour un élève de faire la différence.

LEJUJITSU.NET : Le jujitsu est rattaché a la fédération de judo et n'a pas de fédération propre. Quel est votre avis ?
Guy Mennereau : Le formidable développement du jujitsu est dû aux efforts de la fédération qui a confié cette lourde tache à M.Demagata qui se dévoue corps et âme à cette mission dans un contexte difficile.
Il serait dommage de les séparer car les liens historiques, culturels et techniques sont très puissants.

LEJUJITSU.NET : Pensez-vous que le jujitsu soit indissociable du judo ?
Guy Mennereau : Rien n'est jamais définitif mais encore un fois le jujitsu n'a pas d'intérêt à se dissocier de la FFJDA.

LEJUJITSU.NET : Pensez-vous qu'il soit considéré à sa juste valeur ?
Guy Mennereau : Vous abordez un sujet d'actualité. Les opinions sont très divergentes. Certains trouvent qu'on accordent beaucoup trop d'importance au jujitsu, certains pensent qu'on ne fait rien pour.
Pour ma part je pense qu'il y a encore du chemin à faire pour convaincre les élus, les cadres techniques, les professeurs de l'intérêt de développer le jujitsu au sein de notre fédération et pour faire changer la vision du jujitsu, ce à quoi la commission nationale s'emploie depuis de nombreuses années.

LEJUJITSU.NET : Considérez-vous qu'un judoka et un jujitsuka ont les mêmes compétences ?
Guy Mennereau : -

LEJUJITSU.NET : La fédération est-elle à l'écoute des pratiquants et enseignants ?
Guy Mennereau : Oui encore faut-il que les pratiquants et enseignants manifestent leurs souhaits.

LEJUJITSU.NET : Que pensez-vous de la formation des enseignants qui dispensent le (judo-)jujitsu ?
Guy Mennereau : Excellente en judo, très courte et très insuffisante en jujitsu.

LEJUJITSU.NET : Pensez-vous que le karaté-jutsu, le krav-maga ou le yoseikan budo sont des arts concurrents qui puissent nuire à notre discipline ?
Guy Mennereau : Absolument pas.Il est sain que dans un pays démocratique les gens puissent pratiquer l'art martial de leur choix. A nous de faire partager notre passion au plus grand nombre. Le mot nuire est trop fort.

LEJUJITSU.NET : Que manque-t-il au jujitsu français aujourd'hui (si toutefois il manquait quelquechose) ?
Guy Mennereau : Une reconnaissance à sa juste valeur, un niveau technique plus élevé et une volonté pour tous les professeurs de sans cesse se perfectionner.

LEJUJITSU.NET : En tant que grand spécialiste, comment faites vous pour vous perfectionner davantage ? Quelles sont vos méthodes d'entraînement personnelles ?
Guy Mennereau : Je ne me considère pas comme un grand spécialiste.
Pour me perfectionner je fais 4 choses en permanence:
-je fais des stages avec de très bons professeurs de jujitsu dans d'autres pays.
-Je travaille avec de très bons professeurs d'art martiaux en France et à travers le monde.
-je me réserve chaque semaine le temps de m'entraîner avec un de mes assistants pour intégrer ce que j'ai appris.
-Je pratique dans ma ville chaque semaine 2 arts martiaux complémentaires.

LEJUJITSU.NET : Votre mot de la fin ?
Guy Mennereau : Les mentalités évoluent lentement. Pour provoquer un évolution il faut agir.
Je fait une suggestion. Au lieu de grogner chacun dans son coin, que ceux qui ont quelque chose à dire envoient des courriers en faisant des propositions constructives aux responsables de notre fédération qui ne manqueront pas de les examiner.

MERCI.